Lancement du projet Décentraliser et rendre opérationnelle les plateformes « Une Seule Santé », DOPERAUS

Le vendredi 10 juin 2022 au RIVIERA Royal Hôtel, s’est tenu le lancement du projet Décentraliser et rendre opérationnelle les plateformes « Une Seule Santé », DOPERAUS en Guinée et en RDC.

La Guinée et la République démocratique du Congo (RDC) sont deux pays fortement affectés par des maladies à potentiel épidémique. En dépit de plusieurs initiatives « Une seule santé » ou « One Health » (OH) dans ces pays, il n’existe actuellement pas une approche systémique OH qui soit réellement opérationnelle au niveau décentralisé. Cela s’explique par trois principales raisons soit l’insuffisance de communication et de coordination entre les plateformes existantes et leur centralisation ; une faible connaissance des causes et conséquences des maladies infectieuses émergentes sur les populations, dont les femmes et groupes vulnérables ; la faiblesse des ressources et de connaissances techniques OH qui se traduit par des déficits de surveillance et d’investigation. C’est dans ce cadre que le projet DOPERAUS « décentraliser et rendre opérationnelles les plateformes une seule santé » est initié en Guinée et en RDC.

Le projet DOPERAUS contribuera à documenter l’environnement OH dans chacun des deux (2) pays. Il permettra également d’identifier les causes et conséquences des maladies infectieuses à potentiel épidémique. Des formations OH pour le renforcement  de  la  réponse interdisciplinaire aux épidémies qui seront réalisées auprès des communautés les  plus à risque dans les sites sentinelles présélectionnés de chaque pays permettront de renforcer les compétences des équipes des plateformes.

En savoir plus sur le lancement

Author: armel001

Armel est docteur d'Etat en pharmacie et travaille au Centre de recherche et de formation en infectiologie de Guinée (CERFIG).. Armel ambitionne de se spécialiser en épidémiologie et en bio-informatique afin de contribuer efficacement à limiter la propagation des maladies infectieuses. Il s’intéresse en particulier à l’amélioration du diagnostic des maladies infectieuses à travers l’implémentation des techniques de diagnostic moléculaire avancées, dans le contexte de pays à ressources limitées.