Le professeur Frédéric Le Marcis, anthropologue, chercheur au CERFIG est co-auteur de cette nouvelle parution de l’ouvrage collectif « L’Afrique en prisons » avec M. Morelle. Trouvez ci-dessous la présentation de l’ouvrage.
Présentation de l’ouvrage
Depuis l’ouvrage de Florence Bernault consacré à l’histoire des prisons africaines, les sciences sociales francophones sont restées singulièrement silencieuses sur les enjeux carcéraux en Afrique. Le présent volume entend combler ce manque à partir de recherches ethnographiques – entretiens, enquêtes de terrain, consultation d’archives – conduites par une équipe pluridisciplinaire dans dix pays du continent, en Afrique francophone et anglophone : Tunisie, Sénégal, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria, Éthiopie, Burundi, Cameroun et Afrique du Sud.
Cet ouvrage permet de rompre avec les images archétypales et lacunaires souvent véhiculées sur les prisons du continent, et propose une lecture nuancée de l’expérience carcérale articulée aux représentations de la justice. Il étudie le phénomène carcéral en Afrique dans une perspective historique autant qu’il s’intéresse aux enjeux contemporains de la réforme carcérale. Enfin, il invite à saisir l’empreinte de la prison au-delà de ses murs.
Il intéressera les chercheurs, les étudiants ainsi que la pluralité des acteurs impliqués dans le travail carcéral et dans les débats sur les réformes pénitentiaires et le sens de la prison

Sommaire
Liste des sigles et abréviationsPréface (Bernard Bolze)

Introduction : Écosystèmes punitifs et prisons en Afrique (Marie Morelle et Frédéric Le Marcis)

                Partie 1. Économies des valeurs et sociétés carcérales

Chapitre 1. « Comme pour te comprimer jusqu’à ce que mort s’ensuive ». Souvenirs d’anciens détenus sud-africains en détention préventive (Sasha Gear)

Chapitre 2. La désaffiliation jusqu’à l’épuisement. L’impasse carcérale vue par les jeunes de la rue (Burkina Faso) (Muriel Champy)

Chapitre 3. « Je ne vole pas, je ne mens pas, je coupe ! » Les paradoxes de l’enfermement de femmes pour cause d’excision au Burkina Faso (Frédéric Le Marcis)

                Partie 2. Réformes de la prison

Chapitre 4. Les langages de la réforme pénitentiaire. Comment dire la punition en période de transition politique (Tunisie, 2011-2019) (Yasmine Bouagga)

Chapitre 5. Se saisir du droit dans la prison centrale de Yaoundé (Marie Morelle)

Chapitre 6. Améliorer son quotidien ? Une tentative de réforme de la prison coloniale au travers de lettres de détenus sénégalais (années 1930) (Romain Tiquet)

Chapitre 7. Les usages de la détention provisoire. Étude à la Maison centrale de Conakry (Maud Angliviel)

                Partie 3. Tensions dans le juste

Chapitre 8. En quête de justice dans un monde incertain (Musa Risimati)

Chapitre 9. Une justice qui ne dit pas son nom ? Régler l’affaire à l’amiable dans la commune d’Abobo (Abidjan, Côte d’Ivoire) (Sirius José Epron)

Chapitre 10. La dimension politique du « scénario de la rédemption » vue depuis Johannesburg en Afrique du Sud (Kathy Rawlings, traduction par Cadenza)

                Partie 4 : L’empreinte de la prison

Chapitre 11. La valeur de la prison en Afrique du Sud : le prolongement de l’expérience carcérale au-delà des murs de la prison (Julia Hornberger en collaboration avec Sasha Gear, Kathleen Rawlings et Musa Risimati. Traduction par Cadenza)

Chapitre 12. Enfermer et Développer en Éthiopie. Usages de la prison dans l’action développementale (Sabine Planel)

Chapitre 13. L’expulsion en masse comme outil d’exclusion intérieure : raids de police et emprisonnement des migrants d’Afrique occidentale au Ghana, 1969-1974 (Nana Osei Quarshie, traduction par Cadenza)

Chapitre 14. Un siècle de prison au Burundi, ou les continuités d’une imposition coloniale (Christine Deslaurier)

Chapitre 15. Éthiques confinées : quand l’éthique du chercheur dévoile celle des lieux d’enquête (Frédéric Le Marcis et Marie Morelle)